GONZALO LEBRIJA, La nuit étoilée