Back to All Events

ALAIN SECHAS - Galerie des Gobelins, Paris


  • Mobilier national et Manufactures des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie 1, Rue Berbier du Mets Paris-13E-Arrondissement, Île-de-France, 75013 France (map)

Le Mobilier national présente du 10 avril au 23 septembre 2018, « Au fil du siècle, 1918 - 2018, Chefs-d’œuvre de la tapisserie » à la Galerie des Gobelins (Paris). Cette exposition invite le public à relire le siècle écoulé à la lumière des œuvres les plus illustres, tissées aux Manufacture des Gobelins, de Beauvais, de la Savonnerie et d’Aubusson.

À travers la richesse de ses collections, conçues en collaboration avec des artistes de grande renommée, le Mobilier national offre un regard original sur les profonds bouleversements du siècle, en termes artistiques, sociologiques, politiques et techniques. Anquetin, Denis, Serrière, Beaume, Cappiello, Bracquemond, Lurçat, Gromaire, Matisse, Picasso, Miró, Le Corbusier, Delaunay, Dufy, Derain, Hartung, Zao Wou-Ki, Vasarely, Morellet, Bourgeois... autant de grands noms qui symbolisent les fractures, les élans et les espoirs du siècle.

Dans un parcours chrono-thématique, près d’une centaine de biens seront exposés : tapisseries, tapis, cartons et mobiliers dont la qualité témoigne de la vitalité de la création et du savoir-faire exceptionnel des manufactures, qui ont traversé ce siècle en se réinventant continuellement.

COMMISSARIAT

Christiane Naffah-Bayle, directrice des collections du Mobilier national, en collaboration avec les commissaires Thomas Bohl, Lucile Montagne, et Gerald Rémy, inspecteurs des collections du Mobilier national. L’exposition bénéficie également de la participation du philosophe Yves Michaud, et de l’historienne de l’art Ophélie Jouan.

 Alain Séchas,  Une Carte du Japon,  2018 Tapisserie de haute lisse, réalisée à la Manufacture des Gobelins (2011 - 2018), 300 x 240 cm.

Alain Séchas, Une Carte du Japon, 2018
Tapisserie de haute lisse, réalisée à la Manufacture des Gobelins (2011 - 2018), 300 x 240 cm.

Après de nombreuses œuvres mêlant sculpture, dessin ou vidéo, Alain Séchas entreprend une série de peintures aux entrelacs colorés. Celles-ci gardent un lien ténu avec la réalité par leur titre, malgré le lyrisme des compositions. Les liciers et l’atelier de teinture du Mobilier national ont longuement échangé avec l’artiste, créant de nouvelles couleurs, mêlant laine et soie, afin de traduire la vigueur des coups de pinceau, faisant presque oublier la matière qui compose cette tapisserie.