Back to All Events

DELPHINE COINDET - La Synagogue de Delme


  • Centre d'Art Contemporain - La Synagogue de Delme 33 rue Poincaré 57590 Delme France (map)

ASSEMBLÉE - LES 25 ANS DU CENTRE D'ART

Du Samedi 17 Mars au Dimanche 20 Mai, 2018
Vernissage : Vendredi 16 Mars, 2018 à 18h00

Avec: 
Eva Barto, Eric Baudelaire, Berdaguer & Péjus, Katinka Bock, Mathieu Copeland, Delphine Coindet, Colouring Tour, Marie Cool Fabio Balducci, Edith Dekyndt, Yona Friedman, Dominique Gilliot, Christian Hidaka, Violaine Lochu, Chloé Maillet & Louise Hervé, Etienne Pressager, Julien Prévieux, Rometti Costales, Clément Rodzielski, Eva Taulois, Capucine Vandebrouck

ainsi que des films de:
Eric Baudelaire, Joëlle de la Casinière, Philippe Decrauzat, Eitan Efrat & Sirah Foighel Brutmann, Anne-Charlotte Finel, Elise Florenty & Marcel Türkowsky, Yona Friedman, Louise Hervé & Chloé Maillet, Susan Hiller, Olive Martin & Patrick Bernier, Falke Pisano, Julien Prévieux, Jimmy Robert

et des films sur:
Daniel Buren, Tadashi Kawamata (© a.p.r.e.s Production)

Cette exposition dessine un parcours à travers 25 ans d’histoire de la synagogue de Delme, un centre d’art hors norme, tant par son histoire que par son implantation géographique, un lieu de création précieux et rare pour les artistes du monde entier qu’il n’a cessé d’accueillir. Assemblée rassemble une vingtaine d’artistes ayant exposés à Delme ainsi que des artistes accueillis en résidence à Lindre-Basse, partie intégrante des missions du centre d’art depuis 2002.

L’exposition embrasse la diversité des pratiques, des gestes et des récits, et se fait l’écho de la vitalité artistique et intellectuelle qui a fait battre le cœur de la synagogue de Delme depuis un quart de siècle.

Si l’exposition s’intitule Assemblée, c’est bien pour parler de ce qui fait la nature de la synagogue de Delme depuis ses débuts : un lieu de rassemblement, une agora, un espace de paroles et de débats partagés, un lieu polyphonique qui croise les singularités. Assemblée traduit enfin la bienveillance de l’institution vis à vis de ses publics et des artistes, pour qui le centre d’art reste une maison de pensée, d’action et de liberté. 

L’exposition présente des œuvres existantes ainsi que des nouvelles productions, comme l’installation sonore que Violaine Lochu conçoit sur mesure pour l’acoustique du lieu, en déployant dans l’espace une mélopée de voix féminines, puissantes et mystiques. Capucine Vandebrouck présente quant à elle deux installations presque invisibles qui viennent perturber en secret l’aspect du lieu.

Voix, esprits, altération de conscience, chemins de traverse, lignes sinueuses, l’exposition renvoie à d’autres manières de regarder et de percevoir. L’œuvre de Dominique Gilliot est cachée dans l’exposition, le roman feuilleton de Chloé Maillet et Louise Hervé s’insère dans le quotidien local, quand l’œuvre d’Eva Taulois se porte autour du cou. Certaines œuvres s’inscrivent dans des formes d’économies singulières, le don et le contre-don chez Katinka Bock, le vol chez Eva Barto, la faillite chez Cool Balducci, autant de pratiques qui réinventent les rapports entre artistes, publics et modes de production. Du drapeau de l’anarchisme magique de Rometti Costales au conte grinçant sur la démocratie de Yona Friedman en passant par le lyrisme révolutionnaire du phylactère de Delphine Coindet, l’exposition est enfin la chambre d’écho de formes poétiques du politique.